Vivre chez des grands-parents Japonais : le choc culturel !

Mon premier voyage au Japon a été je peux le dire, le voyage le plus enrichissant et passionnant de ma vie.
J’ai réalisé que je n’y étais pas en voyage mais qui j’y ai bel et bien vécu comme une habitante, pendant 2 mois. C’était merveilleux, j’ai rencontré des gens incroyables, vécu et découvert des choses surprenantes.
Ça n’a rien à voir de vivre vraiment dans une famille entourée de Japonais comparé à un voyage de quelques semaines quelques jours.
Un an après je suis retournée au Japon que 2 semaines et vraiment tout était différent, je n’ai même pas pu récupérer mon japonais tellement nous rencontrions peu de gens.
Voyager et y vivre ce n’est pas comparable.

Alors je vais vous parler de mon expérience car oui le Japon a une culture totalement différente de la France, une culture qui me passionne et que j’ai eu la chance de découvrir.

Car j’ai vécu presque 2 mois chez des grands-parents de la campagne japonaise !

Je vais donc vous parler de ce qui n’a pas forcément été facile ou évident pour moi-même si j’étais très renseignée sur le pays, mais aussi ce à quoi je me suis très vite habituée et qui me manque beaucoup ! 😀

Vivre dans une famille Japonaise, mais surtout des personnes âgées, un peu « de la vieille école » qui ont une culture et une façon de vivre différentes de la tienne, des traditions et qui ne parlent que Japonais….

Ça donne CA :

 

Les CHOCS :

Il y a énormément de choses qui m’ont surprise, dérangée, marquée ou perturbée. Évidemment je plaisante beaucoup parce que ce n’était pas des choses graves et ça fait partie du jeu de vivre et découvrir une nouvelle culture. D’ailleurs moi c’est ce qui me plait toujours, je suis beaucoup attirée par les pays où la culture est très éloignée de la nôtre.

Mais surtout j’ai vécu des choses justes incroyables et les grands-parents me manques cruellement…J’étais devenue quelqu’un de leur famille et ils ont une place très très importante dans mon cœur …. ♥

Je les remercie encore énormément.

Je le rappelle c’est très important de respecter la culture des pays, même si nous on ne comprend pas. Après ce n’est pas facile de le savoir et forcément ça nous fait faire des erreurs comme j’ai pu le faire même avec la meilleure des volontés.

1er choc:

Parlons

Bonjour je m’appelle Sandy je débarque, j’ai vu quelques mangas et j’ai acheté le livre “les premiers pas en Japonais” de Lonely Planet…et je ne comprends absolument RIIIIEN
Je crois ma première grosse panique c’est le premier jour où on est arrivé chez les grands-parents. Déjà on avait eu énormément de chance on avait rencontré un étranger avec qui on parlait en anglais qui était adorable et qui nous avait aidé à trouver la maison au fin fond de la campagne Japonaise.
Donc jusque-là on parlait en anglais. Sauf que quand on est arrivé, ils se sont TOUS mis à parler japonais mais tellemeeeeent vite. Impressionnant. Évidemment les grands-parents le remerciaient et je me rappelle qu’on était dans le salon et que tout le monde parlait japonais très très vite, et je ne comprenais rien du tout. Et je crois toute la journée je me disais « mon dieu j’y arriverai jamais ». Je me revois appeler mes parents le soir paniquée mais amusée (on aime le challenge :p) en mode « j’y arriverai paaaas c’est trop duuur ».
Puis ça a été dur, ça a été très frustrant parce que j’aurais aimé et j’aimerai toujours leur dire tellement de chose que je n’ai jamais vraiment pu dire. Mais j’ai réussi et c’est possible en deux mois. A la fin je comprenais beaucoup de choses et je pouvais pas mal parler aussi ! Alors oui je ne pouvais pas tenir de longues conversations, je ne pouvais pas dire tout ce que je voulais mais je me rappelle pas l’avoir mal vécu par la suite 😀 Le début surtout était compliqué.

 

2ème choc :

Ah oui mince on ne s’est pas mariés…

petite chambre de Dayshi avec le balcon à l’étage

Choc sans être un choc, j’avais déjà un peu compris en voyant les grands-parents de Dayshi en France. Pour eux on ne dort surtout pas ensemble avant le mariage ! Je ne sais pas si c’est les Japonais ou l’ancienne génération qui fait ça, mais c’est comme ça qu’on a dormi l’un sans l’autre, dans un lit simple chacun, dans une chambre chacun, à l’étage. Du coup on s’est  retrouvé dans des situations peu probables, comme lorsque le grand-père était dans la chambre de Dayshi un matin alors que lui était dans la mienne en caleçon. (Oui oui c’est moi qui ai dû aller lui chercher ses vêtements en cachette pendant que le grand-père étendait le linge dans la même pièce…Sans être repérée 8) oklm).

 

3ème CHOC :

C’est quoi cette histoire de chausson ?

Les CHAUSSONS alors ça c’est LE mystère de ma vie. Oui ceux qui connaissent un peu le Japon qui ont un peu vu des mangas dramas etc savent que tous les japonais se déchaussent avant d’entrer dans une maison et mettent soigneusement leurs chaussons. Mais NON ça ne s’arrête pas là ! Moi aussi je pensais que c’était simple…Ce n’est rien. Vous avez 4 paires de chaussons différentes (si j’ai bien compris). Et moi j’étais complètement perdue. Au bout d’un mois je pense avoir enfin compris :

  • Vous avez vos chaussons pour vous déplacer dans la maison

MAIS

  • Vous devez les enlever pour les toilettes (même si elle fait 1 mètre carré oui oui vous enlevez vos chaussons) et vous mettez les chaussons qui sont dans les toilettes.

MAIS

  • Vous devez aussi les changer si vous allez sur le balcon, c’est des chaussons spéciaux exprès.

MAIS

  • Vous devez également enlever les chaussons pour entrer dans le salon et dans votre chambre (là normalement d’autres chaussons sont à disposition uniquement pour cette pièce) ou vous devez rester en chaussette. (C’est lorsqu’il y a des tatamis normalement). (J’avoue que c’est ça que je n’avais pas compris étant donné que les maisons japonaises sont quand même relativement petites, je pensais que c’était les mêmes chaussons qu’on avait partout sauf aux toilettes).

MAIS en fait non vous enlevez vos chaussons à chaque pièce ! Donc votre paire principale vous sert pour le couloir et la cuisine et les escaliers et vous en avez une autre pour le salon, une autre pour votre chambre, une autre pour les toilettes et une autre pour le balcon….Et oui les français à côté, nous sommes sales. haha

Rien de compliqué en soi, il faut juste le savoir !

Attention il ne faut jamais être pied nus, c’est interdit pour l’hygiène et les maladies. Les femmes doivent apporter s’il le faut des chaussettes dans un petit sac pour pouvoir les mettre au cas où elles iraient chez quelqu’un.

Pareil c’était très très compliqué au final de se déchausser parce qu’il ne faut absolument pas poser le pied ou la chaussette sur la zone appartenant encore à la zone chaussure, et surtout pas la chaussure évidemment sur la zone chausson. Ça paraît simple comme ça mais ça ne l’est pas ! Surtout quand vous avez des lacets, quand vous galérez à cloche pied… je vous assure que j’ai triché…Oui mon bout d’orteil à peut-être déjà touché le sol… (en cachette surtout)…

 

4ème CHOC :

eeeuh faut pas être féministe au Japon ok ?

la vaisselle Japonaise : y en a beaucoup parce que c’est toujours que des petits bols et petits plats. Mais c’est très rapide à nettoyer

Ça c’est dans tout le Japon en général que j’ai remarqué ça. Les Japonais ont encore du travail à faire au sujet de l’égalité Homme-Femme. J’en ferai un article pour approfondir le sujet et tout ce que j’ai remarqué par rapport à cela qui était assez surprenant tant chez les jeunes que chez les personnes âgées. C’est comme ça que, gentille petite fille que je suis, je me suis retrouvée à aider la grand-mère à tout ranger et nettoyer la cuisine pendant que mon gentil copain buvait des bières (que je n’avais pas le droit de boire) avec son grand-père sur le canapé. (La plupart du temps Dayshi aidait aussi ! :))
Oui du coup une fille déjà ça ne boit pas d’alcool parce qu’elle doit préparer son corps à accueillir le bébé (à ce que j’ai compris d’après les explications du grand-père, mais c’est aussi parce que j’étais encore mineure au Japon et ils sont très sérieux à ce sujet), et ça ne mange pas non plus parce que ça veut toujours maigrir… Sauf que ce qu’ils ne savaient pas c’est que moi je mange comme un PORC on peut le dire haha, alors Dayshi qui lui avait de bonne portion avait de la peine pour moi et me donner discrètement plus de nourriture haha. Help j’ai faim. (En vrai je mangeais quand même super bien chez eux c’est moi qui mange trop je crois haha).

 

5ème CHOC :

A genoux !

Oui on a tous déjà vu des Japonais se tenir à genoux par politesse ou par classe.

En fait c’est beaucoup plus important que ça et le grand-père était très sévère là-dessus !
Je ne sais plus ce qu’on faisait on regardait des cadeaux sur le tatami et on s’est fait reprendre parce qu’on n’était pas à genoux, surtout surtout les femmes. C’est très mal vu de se tenir autrement. Je crois qu’on a tout de même le droit de mettre les jambes sur le côté mais le mieux est de rester à genoux.

 

6ème CHOC :

Pourquoi je ne peux pas boire ? Je me déshydrate ! 

Bon ça aussi je ne l’ai pas super bien vécu parce que moi je bois énormément énormément et surtout au repas. Mais ce n’était pas bien vu par les grands-parents et pareil on a mis quelques repas avant de le comprendre. En fait à chaque fois qu’on buvait de l’eau en même temps qu’on mangeait le grand-père pensait qu’on n’aimait pas la nourriture.
Du coup on a naturellement arrêté de boire au repas. Sauf que du coup moi j’étais vraiment assoiffée et on prenait donc juste un verre de mugichat (thé froid) comme la grand-mère à la fin. L’eau n’est pas potable au Japon du coup je me souviens que j’avais vraiment souvent soif après les repas haha.

 

7ème CHOC :

On rentre avant qu’il fasse nuit ! Mais il fait nuit à 18h !

Bon je crois que ce qui nous a le plus dérangés et ce qui a créé le plus de “conflit” c’est qu’il fallait qu’on rentre avant la nuit…ce qui était totalement impossible !
Bon déjà il faut savoir qu’on allait à Tokyo ou ailleurs qu’un jour sur deux maximum pour rester le plus de temps avec les grands-parents (normal on était là pour eux et ils ne nous voyaient pas souvent). Mais lorsqu’on sortait et visitait des trucs à Tokyo le plus souvent, on avait 1h de trajet pour rejoindre la ville (aussi le transport au Japon est super cher). Du coup c’est assez compliqué pour rentrer avant la tombée de la nuit qui est à 18h et parfois on ne pouvait pas trop profiter sur place…

Pas facile ! Mais le grand-père s’inquiétait beaucoup… :(♥ Il avait notre responsabilité (et j’étais mineur au Japon ! 19 ans oui, la majorité est à 20 là-bas).

 

8ème choc :

Pas de short !

moi à gauche portant l’arme du crime

Bon deuxième point de conflit parce que vraiment ça je vous assure en plein été au Japon c’est juste PAS possible…

Le grand-père ne voulait donc pas que je porte de short, il ne fallait pas montrer ses jambes et donc être en pantalon. Il s’est un peu battu avec ça pendant les deux mois et évidemment ça m’a énormément touché et questionné. Je regardais toutes les japonaises (c’est que les femmes, pas les hommes) voir si elles portaient des shorts ou pas. En général les jeunes en avaient et étaient parfois habillées très court, alors que les adultes comme les amies de Tomomi (la mère de Dayshi) portaient des pantalons. Évidemment comme ça me gênait j’ai fini par leur demander leurs avis et elles ont rigolé en disant que moi c’était bon j’avais de jolies jambes je pouvais mais pas elles…. Du coup je sais pas trop mais c’était juste impossible de porter des pantalons et des jeans en plein été. Cette saison au Japon est vraiment très très chaude je transpirais du visage sans bouger tellement il faisait chaud… Désolé grand-père ça je pouvais vraiment pas…. 🙁

 

9ème CHOC :

Plutôt Match de Sumo ou de baseball ?

Alors lorsqu’on restait avec les grands-parents, ce qui était super drôle et étonnant c’est qu’ils regardaient tout le temps les matchs à la télé, soit de Sumo, soit de Baseball. Du coup on en a vu pas mal. Mais ça c’était surtout eux car on a pu voir les traditionnelles émissions étranges du Japon chez le Tonton par exemple.

 

J’arrête de me plaindre de ces surprenantes habitudes qui ne sont pas comme les nôtres mais qui sont intéressantes à découvrir et je vous parle de celle qui me manque énormément… (en vrai même me faire rappeler à l’ordre parce que je n’ai pas changé de chaussons ça me manque…)

 

1er manque :

Les repas traditionnels japonais

Étant donné qu’on était dans une famille japonaise traditionnelle disons-le, on a eu la chance de manger les repas traditionnels mais aussi de goûter à de nombreuses spécialités ! Les grands-parents étaient vraiment adorables et voulaient nous faire goûter plein de choses !
Ils nous cuisinaient même des déserts, des plats etc.

Du coup un repas traditionnel japonais c’est quoi :

  • Toujours toujours un bol de riz nature : normalement on doit le manger comme ça mais nous on aimait bien rajouter de la sauce dedans (je crois que c’est mal vu)
  • Toujours un bol de soupe miso : pareil dans les restaurants, souvent on a toujours la soupe miso.
  • Une petite assiette avec du Tofu ! Ça au bout d’un moment j’ai eu du mal à le manger, même avec de la sauce soja dessus.

Après en général il y a un plat avec tout ça, le curry, du poisson, sushis etc
On a vraiment goûté de tout et c’était un vrai plaisir ! Merci encore à eux
Puis c’était vraiment convivial et sympa, on était tous les 4 à manger, à parler, à faire des signes de pouces en disant « oishi » ou « ok » pour dire au grand-père qu’on aimait.
Bon parfois c’était moins bon tel que le natto (je ne connais aucun étranger qui aime ça, pourtant les japonais en raffolent ! Il paraît qu’on s’y habitue…).

J’aimais beaucoup également à chaque fois qu’on goûtait un truc, le grand-père nous disait que c’était très bon pour la santé et nous expliquait, parfois pour les cheveux, pour la peau etc. J’avais vraiment l’impression de manger sainement.

J’en parle un peu plus dans cet article : top des plats à ne pas manquer au Japon

sandwichs aux haricots rouges japonais fait par le grand-père au petit-déjeuner. En général au petit déjeuner c’était des toasts avec des morceaux de jambons, salades etc. Plutôt salé donc, mais très bon et plus occidental finalement.

2ème manque :

TADAIMA

J’aimais beaucoup, lorsque l’on partait pour explorer le Japon et Tokyo, on disait toujours « ittekimasu » avant de partir et les grands-parents nous souhaitaient une bonne journée : « itterasshai ».
Mais je crois que le meilleur moment c’est quand tu es content de rentrer, fatigué, et que tu dis « Tadaimaa » pour annoncer ton arrivée et que les deux te répondaient « Okaeri » tout content de nous retrouver, comme nous 😀

 

3ème manque :

Les discussions et moments :

Souvent on était assis dans le salon avec le grand père et là s’ensuivaient de longueeees discussions.
C’était vraiment super mais pas facile ! Haha. Surtout au début. On essayait tous de se comprendre et moi forcément j’avais un peu de mal. A la fin je comprenais vraiment bien même si j’avais toujours du mal à dire tout ce que j’aurais aimé dire.

On faisait des dessins, on parlait de tout et de rien, on regardait les photos, on essayait d’écrire en Japonais…C’était de beaux moments. Muscu, jeux de société, jeux de cartes, on a tout fait !

Dayshi faisait souvent l’imbécile surtout avec la grand-mère et c’était super chou ! On rigolait beaucoup.

C’est drôle également car les japonais prononcent vraiment d’une manière unique l’anglais. Par exemple vu que les « r » sont des « l » c’est toujours le cas dans les mots anglais et du coup je ne comprenais rien quand le grand-père plaçait des mots anglais pour qu’on comprenne dans la discussion. Je pensais que c’était toujours des mots japonais que je ne connaissais pas. Bon du coup il pensait que je ne savais pas parler anglais 🙁 …

 

4ème manque :

Les courses tous les 4

Souvent on allait faire les courses tous ensemble pour les aider. Il faut savoir qu’il y a énormément de supermarché au Japon. On allait limite à un différent à chaque fois et tous n’étaient pas loin de la maison…Impressionnant.
En plus les japonais vont aux courses presque tous les jours et ont de tous petits cadis parce qu’à chaque fois ils n’achètent pas beaucoup. Je pense que c’est dû aux poissons qui ne se gardent pas trop.
Du coup ils y vont souvent, presque pour acheter les courses du jour.

 

5ème manque :

Baladons nous !

Souvent le grand-père lorsqu’on restait, il savait qu’on aimait bien bouger et découvrir des endroits du coup il nous amenait avec lui dans des parcs, aux alentours, faire les magasins etc.
C’est comme ça qu’on a découvert de super endroits de Saitama, Iruma, le parc où Dayshi allait lorsqu’il était petit etc.
On a pu vivre pleins de petites choses, rien que quand on a adopté un kabutomushi, ou lorsqu’on est partis avec les deux grands-parents à Asakusa, leur quartier préféré de Tokyo !
Ils avaient toujours pleins de choses à nous apprendre.

 

6ème manque :

La maison

On était toujours beaucoup dans le traditionnel et ce qui m’avait beaucoup surprise également et que je pourrai mettre dans les CHOC est la maison totalement japonaise.
C’était vraiment super mignon, tout petit, des tatamis, les lits au sol, les murs en toile, le petit balcon où ils étendaient le linge, le jardin avec les fruits japonais…
J’ai beaucoup aimé et j’étais vraiment émerveillée tout le temps de la ville et de la maison.
C’est vraiment super d’être dans la campagne et de vivre directement dans une vraie famille japonaise.

Découvrir leurs coutumes, habitudes, façons de vivres…. Le Japon est incroyable et si vous le pouvez, partez-y vivre, ne serait-ce qu’un mois mais avec eux, rien que pour partager leur culture originale, différente et enrichissante.

 

7ème manque :

Le règlement de la douche !

Déjà au Japon il faut savoir que la douche est assez originale, on a l’impression de se doucher dans une petite pièce avec un siège et ça je trouve que c’est super confortable ! A côté il y a une baignoire et il faut toujours constamment se doucher avant de prendre un bain ! C’est compréhensif pour la propreté. Le grand-père super chou nous avait préparé un bain un jour, ça avait la même odeur que les onsen ! Moi j’adorai me doucher tranquillement assise sur le petit siège.

 

8ème manque :

Les grands-parents tout simplement …. « matta kite ne ? »

Évidemment à l’heure actuelle quand je repense au Japon je repense à eux et tous les gens que j’ai pu rencontrer là-bas.
Les Japonais sont juste incroyables, si gentils, polis, attentionnés. Ils font tout le temps des cadeaux, remercient tout le temps, sont bienveillants, accueillants.
On s’est tellement tellement bien occupé de moi, on m’a fait me sentir tellement bien parmi eux.
Les derniers jours les aux revoirs étaient tellement durs, j’ai encore envie de pleurer quand je repense à tous les « matta kite ne ? » qu’on nous disait (« vous reviendrez n’est-ce pas ? »).
En plus les japonais ne sont pas du tout tactiles et j’aurai aimé leur faire un gros câlin pour leur dire au revoir…Malheureusement j’ai pu juste leur serrer les mains avec plein d’amour, et le grand-père qui nous avait raccompagnés à la gare est partis comme une flèche…Ce n’était pas facile mais j’espère que je les reverrai ♥

 

Merci….. ♥

Et vous ? Qu’est-ce qui vous a surpris au Japon ? Qu’est-ce qui vous plairait ?

Donnez-moi votre avis et vos expériences ! 😀

Laisser un commentaire