Prendre les wagons pour femme …avec un homme !

wagon pour femme uniquement, japon

Il est bien connu qu’au Japon, les wagons sont souvent remplis, les gens sont écrasés et cela quotidiennement aux heures de pointe. Alors souvent, les femmes sont victimes d’attouchements sexuels dans les transports en commun. Beaucoup de Japonaises ont en déjà été victime.
Pour contrer cela, le Japon a mis en place des wagons exclusivement réservés aux femmes pour les heures de pointe selon les endroits.

J’ai eu l’occasion lors de mon séjour au Japon d’y entrer par inadvertance, en plus accompagnée de Dayshi, mon copain qui n’est donc pas le bienvenu dans ce wagon pour femme.
Pour ceux qui se demandaient donc ce qui arrivait à un homme lorsqu’il y entrait, voilà notre anecdote !

Expérience :

Tout cela a commencé lorsqu’on attendait tranquillement en face du wagon le plus à droite, juste derrière le conducteur. C’était la première fois qu’on se retrouvait au bout comme ça et c’est pour ça qu’on n’avait toujours pas remarqué que celui-là était différent des autres.

Pourtant, nous nous tenions juste devant le rectangle au sol qui annonce la porte d’entrée du wagon, et il y avait déjà une grosse différence avec les autres :

devant le wagon pour femme : photo de on-z-road.com
devant le wagon pour femme : photo de on-z-road.com

En effet il était tout rose et je crois qu’il y avait marqué « women only ». Je ne sais pas pourquoi on n’avait pas réagi du tout, on était pressé et on était donc rentré dedans comme si de rien n’était. ^^’ 

Et là….c’était la joie ! Il n’y avait pas beaucoup de monde et j’ai même pu avoir une place assise, mission impossible à l’heure qu’il était normalement.

C’était vraiment étonnant et pourtant on ne se rendait toujours compte de rien.
Finalement au bout d’un moment, le conducteur je crois est venu nous voir à un arrêt et nous a expliqué que le wagon où nous nous trouvions n‘autorisait pas les hommes, que pour le moment c’était bon mais qu’il faudrait changer au prochain arrêt.
Faut dire que Dayshi était juste avec moi et ne faisait rien de mal mais tout de même, je comprends !
On s’est d’ailleurs vraiment senti gêné et tout se rejoignait enfin dans nos têtes : le wagon totalement rose des sièges au plafond, les femmes qui regardaient Dayshi bizarrement depuis que nous étions rentrés…

On est donc resté quelques minutes avant de changer de wagon à l’arrêt suivant, assez gênés. (Moi j’étais bien et à ma place mais bon dommage, accompagnée d’un homme :p ).
On s’est donc d’un coup retrouvé dans le wagon d’à côté (une porte permet de changer depuis l’intérieur), mais là, gros changement : on était désormais écrasé parmi les Japonais, comme habituellement, dans la foule, debout.

Conclusion :

photo de stylist.co.uk
photo de stylist.co.uk

Les wagons pour femmes c’est vraiment bien ! Si j’aurai été toute seule ou même qu’avec des filles je l’aurai pris dès que j’aurai pu sans hésiter : on respire, on n’est pas écrasé, il n’y a pas beaucoup de monde. Ce qui n’est pas très égalitaire vis à vis des conditions des hommes et tout ceux dans les wagons d’à côté..

C’est pour cette raison que les avis diffèrent sur la création de ces wagons, cette « ségrégation » des hommes et des femmes et la « discrimination » tout de même présente.

Pour ma part je pense que c’est une bonne idée car même si le Japon a essayé de passer par d’autres moyens pour arrêter les agressions (préventions etc), les Japonaises sont souvent trop gênées et n’ont pas le culot de crier sur le malfaiteur ; par exemple on a justement demandé à une amie (à la mère de mon copain) japonaise, qui nous a dit que oui on lui avait déjà touché les fesses à plusieurs reprises dans le métro et qu’elle avait changé de place sans rien dire en étant très très gênée évidemment.
Mais parfois il y a aussi les femmes qui profitent de cela pour accuser des hommes innocents (à des fins financières).
C’est vraiment quelque chose à résoudre au Japon (et dans le monde) et je pense que ces wagons sont en attendant de trouver une meilleure solution, un bon moyen. (Qu’on retrouve d’ailleurs dans d’autres pays du monde et qui existent depuis longtemps).
Oui ce n’est pas qu’au Japon évidemment, on peut tous être victime de cela, ça fait 2 fois par exemple que je vois des hommes coller leurs parties intimes contre les fesses de jeunes filles dans le tram à Bordeaux ! C’est juste incroyable et inacceptable !

Pour en savoir plus sur ce système, n’hésitez pas à aller voir cet article de Dozodomo, très bien expliqué et très intéressant : « Au Japon les wagons réservés aux femmes, une fausse bonne idée ? »

 

Et vous, vous en pensez quoi ?

 

Photo de couverture de gaijinpot.com

Laisser un commentaire