Chichibu

Chichibu, Saitama

Chichibu, dans la province de Saitama, est un village peu connu mais l’endroit idéal pour faire un bain de nature lors d’un séjour à Tokyo :

Chichibu est principalement connu pour son festival le 3 décembre au milieu de ses nombreux sanctuaires, ses champs de fleurs (Hitsujiyama Park) et ses piliers de glaces suivant les saisons où vous y allez, mais également pour sa rivière et ses courants en milieu de montagne (parc national Chichibu-Tama-Kai) qui fait partie des plus beaux paysages du Japon. Les randonnées possibles sont également très nombreuses.
Peut-être que les amateurs de manga auront vu AnoHana qui se passe à Chichibu. Ce manga est souvent à l’honneur dans la ville.

 

Pour se rendre à Chichibu :

Depuis Ikebukuro : 780yen : 1h30 environ
Prendre la ligne Seibu Ikebukuro jusqu’à Hanno
Puis la Seibu Chichibu jusqu’à Seibu Chichibu

On peut venir pour prendre l’air, découvrir la campagne du Japon et sa riche faune et flore. Chichibu est magnifique à voir et pure : l’eau est prise de ses montagnes et peut directement être bue ou être utilisée pour faire des glaces.
(On ne voit pas très bien, j’ai pris cette photo rapidement dans la rue : elle nous montre le traitement de l’eau de Chichibu pour par la suite faire des glaces pilées par exemple.)

L'eau à Chichibu

Je vais dans cet article parler de Chichibu, mais aussi plus largement du parc national Chichibu-Tama-Kai, qui finalement, regroupe plusieurs villes mais très proches rassurez-vous. (Prévoyez une journée pour la zone).

Nous, nous y avons passé deux journées, dont une demi.(Mais une est suffisante je pense, suivant ce que vous voulez faire et le temps que vous avez).

–  Donc, une demi-journée tous les deux, avec mon copain, sans vraiment connaître l’endroit, où je vais vous présenter à travers notre découverte, Chichibu globalement.
– Puis une avec des amis de sa famille qui connaissaient le coin et avaient même de la famille ici, où vous pourrez découvrir des activités plus précises et à ne pas manquer !

 

– 1er journée : découverte de Chichibu « au hasard »

– Donc celle où on s’y rendait comme ça, sans vraiment savoir quoi faire : (j’avais juste entendu parler de Chichibu et je pensais qu’il suffisait d’y aller par hasard sans prévoir pour y trouver son bonheur, ce qui est le cas en partie). Mais je ne vous le recommande pas. Allez s’y un minimum informé. Et c’est pour ça que mon article est là ! 🙂

Nous sommes donc descendu à Seibu Chichibu et avons demandé à l’arrivée au bureau ce qu’il y avait d’intéressant à faire, et on nous a passé un petit plan avec un parcours à faire pour la première richesse de Chichibu : ses sanctuaires. Chichibu est dotée de 34 temples dédiés à Kannon, qui la place ainsi parmi les « 100 lieux saints dédiés à Kannon », l’un des plus vieux pèlerinages du Japon.

Poteaux de Chichibu
Poteaux de Chichibu

 

On retrouve par ailleurs partout dans Chichibu des sortes de petits poteaux avec des animaux dedans (souvent ceux des signes astrologiques) et des numéros, qui indiquent le parcours de pèlerinage, le numéro du sanctuaire (je ne suis pas encore sûre, si vous en savez plus n’hésitez pas !). Les gens posent des pièces dessus, sans doute pour porter bonheur.

Temples ouvert de 8h à 17h.
On peut donc visiter Chichibu en allant voir tous ses temples, placés différemment dans la ville.
Nous avons donc fait un petit parcours en voyant certains sanctuaires, dont un qui est à ne pas manquer, au centre de la ville: Chichibu-jinja. Très beau, avec un petit étang à côté.

Chichibu-jinja
Chichibu-jinja

 

Puis nous avons passé le grand pont de Chichibu, qui offre une superbe vue et qui nous fait quitter la ville pour nous amener vers la montagne et forêt.

Vue du pont de Chichibu quand arrivé de l'autre côté
Vue du pont de Chichibu quand arrivés de l’autre côté

On peut également trouver, en tournant à droite en quittant le pont, le sanctuaire 22, superbe également.

Sanctuaire 22, Chichibu
Sanctuaire 22, Chichibu

On a vu plusieurs temples, plus petits, plus grand. On n’a pas fait le pèlerinage des 34 sanctuaires, mais pleins d’autres semblent superbes à voir, notamment ceux en milieu de forêt et de montagne.

On n’a pas non plus eu l’occasion (pas trouvé) de faire une bonne randonnée. Renseignez-vous, sinon la randonnée Oku-Chichibu Ginza est la plus connue, longue de 10km : Elle commence au Mont Mitsumine, où se trouve le sanctuaire Mitsumine, un des plus beaux de Chichibu. Plusieurs bus peuvent vous y amener, depuis la station Seibu-Chichibu ou le terminal Mitsumineguchi. Ou un autre qui part du centre de Chichibu. (Cela prend approximativement 1h de bus).

Quoi qu’il en soit, prévoyez de bonnes chaussures ! En général, il faut marcher !

Enfin, avant de partir, juste à côté de la station de train Seibu Chichibu (à gauche quand vous sortez), se trouve Nakamise Street, où on peut trouver de nombreux magasins de souvenirs et de nourriture locale. Passez s’y faire un petit tour à votre arrivée ou, comme nous, avant de partir pour bien finir la journée !

 

– 2ème journée : Les choses à absolument faire à Chichibu ou autour

Lors de notre deuxième journée, comme je l’ai dit plus tôt, ce sont des amis à la mère de mon copain qui connaissaient particulièrement le coin qui nous on amené faire le « meilleur » de Chichibu.

On a commencé la journée par faire du bateau à Nagatoro, qui fait partie du parc national Chichibu-Tama-Kai.

Juste un peu plus loin de Chichibu, il faut prendre la ligne Seibu-Chichibu et s’arrêter à la Gare de Nagatoro. A 5 minutes de la gare, il y a de nombreuses choses à voir tel que le Jardin des rochers, le musée d’histoire naturelle de Saitama et le Mont Hodo.

Nous, nous avons fait la descente des rapides de la rivière Arakawa (mi-mars à mi-novembre)
1 550 yen pour trajet de 20 minutes (750 enfants), et 2 900 yen pour un trajet de 40 minutes (1 300 yen enfant)

Descente des rapides de la rivière Arakawa, Nagatoro
Descente des rapides de la rivière Arakawa, Nagatoro

Renseignez-vous à la sortie de la gare à un office, pour aller prendre vos billets et pour vous diriger vers le bus qui vous amènera avec les gilets de sauvetage. (Nous, en attendant l’heure de s’y rendre, on s’est baladé et on a joué à un stand de tir !).
Sinon je recommande vraiment cette activité c’est super sympa, et magnifique ! Un des plus beaux endroits à voir au Japon il parait. Attention par contre aux appareils photos, on se reçoit beaucoup d’eau à n’importe quel moment, et parfois énormément. (Merci mon appareil waterproof!).

arrivé après la descente des rapides d'Arakawa
arrivée après la descente des rapides d’Arakawa

Après, à l’arrivée, sur les rochers en hauteur, des jeunes japonais s’amusaient à sauter dans l’eau, et Dayshi (mon chéri) s’est évidemment amusé à faire pareil.
L’eau est très belle, le coin magnifique. A faire !

Par la suite nous sommes allé faire…des udons ! Saitama est connu pour être le deuxième endroit du Japon à faire les meilleurs udon. (Après Sanuki). Les udons sont de larges pâtes japonaises, souvent servis chaudes dans de la soupe. Une bonne expérience, j’en parlerai plus précisément dans un article, si vous souhaitez en savoir plus sur les étapes de la préparation etc.

Préparation de Udon, Chichibu
Préparation de Udon, Chichibu
Barbecue de Chichibu
Barbecue de Chichibu

 

Juste à côté du lieu de la création de udon se trouve un super restaurant sous les arbres. C’est là qu’on a mangé, et qu’on a pu faire bouillir nos udons en mangeant un délicieux barbecue.
Je ne sais pas du tout le nom et où se trouve précisément tout ça. C’était à la famille d’une amie à la mère de mon copain et on y est allé en voiture ! (Je le dirai dès que j’en saurai plus).

 

 

Après ce super repas, on est allé voir une autre partie de la famille de cette amie, qui tenait une culture de raisin.

vignes japonaises, Chichibu, SaitamaLes raisins japonais sont délicieux, ce n’est pas du tout le même goût, et ils sont cultivés très différemment : chaque grappe est emballée sur son pied de vigne. On passe dessous ce plafond de vigne pour aller les chercher…etc. On est allé en cueillir et on a pu en manger. N’hésitez pas à acheter des grappes de Chichibu si vous le pouvez ! Très bon et rien à voir avec ceux de France.

Nous sommes ensuite retournés au centre pour faire un petit musée sur le festival de Chichibu.

Musée sur le festival de Chichibu, petite mise en scène.
Musée sur le festival de Chichibu, petite mise en scène.

On a pu assister à une reproduction du festival (les 2 types de chars présents) et une mise en scène avec. Ensuite, on visite un petit musée instructif.
Le festival de Chichibu est très connu, c’est un des plus beaux festivals de nuit du Japon ! Si vous êtes dans les environs les 2 et 3 décembre, ne le loupez pas.

Pour finir la journée, nous avons tenté… les onsens ! Ces sources d’eau chaudes naturelles, très populaires au Japon, où la nudité est obligatoire.
Chichibu en a de nombreux, et c’est vraiment quelque chose à faire ! Je parle plus précisément de cette expérience dans cet article à part…Car c’était vraiment quelque chose ahah.

Voilà ! Ne manquez vraiment pas Chichibu, c’est un de mes endroits préférés du Japon, j’ai beaucoup aimé, et il y a pleins de choses à faire !

Alors ? J’ai réussi à vous donner envie d’y aller ? Ou y êtes-vous déjà allé ? 🙂

Les photos de notre première journée, dans l’ordre :

 

Les photos de la deuxième :

Laisser un commentaire